Transmission en réanimation : proposition de SSP1

(CAMR, Didier Journois, Francine Bonnet)

Tout travail continu en équipe nécessite des relais qui sont autant de brèches dans la continuité des soins. Ces relais sont basés sur la communication d’informations concernant chaque patient.

Contexte épidémiologique = intérêt du sujet

Les erreurs de transmission représentent 20% des plaintes aux USA

Statistiques 2007 de la JCAHO : des défauts de communication sont identifiés comme facteur favorisant de la survenue d’un événement indésirable dans près de 70% des cas

20 à 30% des informations délivrées pendant la transmission ne sont pas mentionnées dans le dossier du patient.

Objectif du travail sur la transmission

Objectif primaire: augmenter la sécurité et la qualité des soins

Objectif secondaire : opérer une transformation culturelle permettant de passer du concept de compétence individuelle du médecin expert à celui de compétence collective d’une équipe qui communique bien

Méthodologie :

Définir la transmission

Revue bibliographique centrée sur les données épidémiologiques, la nature du risque, le type d’EI, les facteurs favorisants, les outils testés, les recommandations des sociétés savantes d’autres pays (NHS 2006, OMS 2007, Australie 2007, JCAHO 2012 etc.), impact de ces stratégies

Ne pas se lancer dans des recommandations « top down » sûrement vouées à l’échec

= organiser une enquête nationale en plusieurs phases : Accès à l´intégralité du contenu est réservé aux membres Médecins/Internes : connectez-vous ou devenez membre !