Faut-il balancer le NaCl 0,9% ?

Mis en ligne le 26 avril 2018
Article du mois

Balanced Crystalloids versus Saline in Critically Ill Adults
(SMART study)

Publié le 26 avril 2018

Matthew W. Semler, M.D., Wesley H. Self, M.D., M.P.H., Jonathan P. Wanderer, M.D., Jesse M. Ehrenfeld, M.D., M.P.H., Li Wang, M.S., Daniel W. Byrne, M.S., Joanna L. Stollings, Pharm.D., Avinash B. Kumar, M.D., Christopher G. Hughes, M.D., Antonio Hernandez, M.D., Oscar D. Guillamondegui, M.D., M.P.H., Addison K. May, M.D., Liza Weavind, M.B., B.Ch., Jonathan D. Casey, M.D., Edward D. Siew, M.D., Andrew D. Shaw, M.B., Gordon R. Bernard, M.D., and Todd W. Rice, M.D., for the SMART Investigators and the Pragmatic Critical Care Research Group*

N Engl J Med. 2018 Mar 1;378(9):829-839. doi: 10.1056/NEJMoa1711584. Epub 2018 Feb 27.

Analyse faite par le Dr Olivier JOANNES-BOYAU pour le comité Réanimation de la SFAR
CHU Bordeaux, Service d’Anesthésie-Réanimation SUD, F-33000 Bordeaux, France
E-mail: olivier.joannes-boyau@chu-bordeaux.fr

Contexte

Les solutés cristalloïdes sont depuis longtemps administrés comme solution de remplissage vasculaire chez les patients en situation critique, notamment en réanimation, ce d’autant que les colloïdes de synthèse sont désormais non recommandés dans cette indication. Cependant, la question de l’influence de la composition de ces solutés cristalloïdes sur le devenir du patient reste non résolue (1). Historiquement, le chlorure de sodium 0,9% (Soluté salé) était le soluté communément utilisé pour le remplissage vasculaire des patients critiques (2). Les dernières data semblent montrer que les solutés salés en intraveineux seraient associés à l’acidose métabolique hyperchlorémique, l’insuffisance rénale aigue (IRA) et une diminution de la survie (3,4). Dans le même temps, des solutés cristalloïdes avec une composition Accès à l´intégralité du contenu est réservé aux membres Médecins/Internes : connectez-vous ou devenez membre !