Faut-il mettre de la Kétamine dans nos PCA ?

Publié : le 2 mai 2017

Article: Benefit and harm of adding ketamine to an opioid in a patient-controlled analgesia device for the control of postoperative pain: systematic review and meta-analyses of randomized controlled trials with trial sequential analyses.

Assouline B, Tramèr MR, Kreienbühl L, Elia N.

Pain. 2016 Dec;157(12):2854-2864

Commentaire. Dr Emmanuel Marret pour le Comité Douleur-ALR de la SFAR

La morphine administrée en mode Patient-Controlled Analgesia (PCA) reste une des stratégies de référence pour le traitement de la douleur après une chirurgie majeure. Malgré tout, son utilisation reste associée à des effets secondaires fréquents (nausées-vomissements), parfois graves (dépression respiratoire) et collatéraux (hyperalgésie). En peropératoire, l’administration de faibles doses de kétamine est recommandée chez les patients opérés d’une chirurgie à risque de douleur aigue intense ou associée à un risque significatif de douleur chronique postopératoire ou chez les patients vulnérables à la douleur (prise d’opiacés au long cours). La question d’administrer la kétamine en postopératoire peut se poser d’autant plus que ces patients continuent de recevoir des morphiniques pendant cette période et que certaines études ont montré un bénéfice d’une administration postopératoire. Elle peut être alors délivrée soit sous la forme d’une perfusion continue soit sur un mode PCA en co-administration avec la morphine. Accès à l´intégralité du contenu est réservé aux membres Médecins : connectez-vous ou devenez membre !