Remplissage vasculaire périopératoire

Lieu : Locaux de la SFAR, 74 rue Raynouard, 75016 Paris

Inscrivez-vous en ligne
31 Mai 2017

En 2012, la SFAR publiait des recommandations formalisées d’experts (RFE) sur la « stratégie du remplissage vasculaire périopératoire ». L’un des messages forts de ces RFE, fondé sur les preuves scientifiques accumulées durant les années 2000, était de préconiser un remplissage vasculaire systématique, titré et guidé par la mesure du volume d’éjection systolique (VES), dans le but de réduire la morbidité postopératoire et la durée de séjour hospitalier chez les patients chirurgicaux « à haut risque ».

La généralisation de ces recommandations se heurte néanmoins à des questions d’ordre pratique, mais aussi, pour certains, à une remise en question des bénéfices attendus, au vu des études les plus récentes.

L’objectif de cette journée est de faire le point, quatre ans plus tard, sur ces recommandations, la pertinence des outils proposés, le périmètre des patients susceptibles de bénéficier de ces stratégies d’optimisation, mais aussi de proposer des exemples pratiques de prise en charge.

Responsable scientifiques

Pr Benoit TAVERNIER   CHRU – LILLE

Pr Pierre ALBALADEJO  CHU – GRENOBLE

Orateurs

Pr Matthieu BIAIS    CHU Pellegrin – BORDEAUX

Pr Emmanuel LORNE    CHU – AMIENS

Dr Marc-Olivier FISCHER   CHRU – CAEN

Pr Emmanuel FUTIER    CHU Estaing – CLERMONT FERRAND

Pr Jean-Luc FELLAHI    CHU Pradel – LYON

Pr Bernard CHOLLEY   CHU Georges Pompidou – APHP

Pr Gilles ORLIAGUET      CHU Necker – APHP

Programme

Introduction : Que disent les RFE de 2012 ? (B. Tavernier)

Le point en 2016

  1. Le monitorage : 

– les indices dynamiques : stop ou encore ? (M. Biais)

– moniteurs non invasifs, quelle validation ?

  • débit cardiaque (E. Lorne)
  • indices dynamiques (M.O. Fischer)

– faut-il d’autres objectifs ? (E. Futier)

  1. Les thérapeutiques

– colloïde ou cristalloïde ? (E. Lorne)

– place des inotropes et des vasopresseurs (J.L. Fellahi)

  1. Les patients :

– Y a-t-il encore des patients à « haut risque chirurgical » ? (B. Cholley)

– Quelles recommandations chez l’enfant ? (G. Orliaguet)

En pratique :

– Comment je fais une épreuve de remplissage (M. Biais)

– Comment j’optimise mon patient avec le débit cardiaque (ex. en chirurgie digestive) (E. Futier)

– Comment j’optimise mon patient sans le débit cardiaque (ex. en chirurgie orthopédique) (M.O. Fischer)

Conclusion : Faut-il actualiser les RFE ? (J.L. Fellahi + B. Cholley)

Inscrivez-vous

Tarifs formation Monitoring

Early Bird Late Bird
TYPES
  • Avant le 30/04/2017
  • Après le 30/04/2017
Médecin membre 100 150
Médecin non membre 200 300
Étudiant membre 40 60
Étudiant non membre 90 100