Infections liées aux cathéters veineux centraux en Réanimation

Titre en anglais: …

RFE SFAR
1442414915_vector_65_13logo-rfe-doc-court1994 – Réactualisée en 2002
Source(s) : Site SFAR
Référence de la publication : Réan. Urg., 1994, 3 (3 bis), 321-330
Résumé / Conclusion :
Chez les malades hospitalisés en réanimation, les cathéters veineux centraux (CVC) autorisent de manière fiable l’administration des médicaments, des solutés de remplissage et de l’alimentation parentérale. Le cathétérisme de l’artère pulmonaire est souvent nécessaire pour l’exploration hémodynamique des patients en réanimation et lors de la phase périopératoire chez les malades à risques. Cependant, l’infection liée aux CVC est une complication iatrogénique susceptible d’aggraver le pronostic initial. Au cours des états infectieux observés en réanimation, la responsabilité des CVC est systématiquement évoquée mais les méthodes diagnostiques et les attitudes thérapeutiques initiales alors proposées sont souvent divergentes. L’efficacité de certaines mesures préventives est par ailleurs controversée.
Sommaire – Table des matières :
1 – Sur quels éléments peut-on définir une infection sur CVC et quelle(s) technique(s) doit-on recommander pour en affirmer le diagnostic ?2 – Quelle est l’importance relative des différents mécanismes impliqués dans les infections liées aux
CVC ?

3 – Quels sont les facteurs de risque, l’incidence, le pronostic et le coût des infections liées aux CVC en réanimation ?

4 – Quelles méthodes de prévention de l’infection sur CVC recommander en réanimation ?

5 – Quelle stratégie diagnostique et thérapeutique initiale proposer en cas de présomption d’infection
sur CVC en réanimation ?

Auteur(s) : Groupe de travail: