La Société française d’anesthésie et de réanimation (SFAR) est une société savante reconnue d’utilité publique, régie par la loi de 1901, créée en 1982 par la fusion de la SFAAR (Société française d’anesthésie d’analgésie et de réanimation) et de l’AAF (Association des anesthésistes français). Elle contribue à l’étude, l’avancement et l’enseignement de l’anesthésie et de la réanimation. À ces objectifs statutaires, la SFAR a ajouté en 1988 la sécurité de tous les gestes effectués par les anesthésistes réanimateurs.

Histoire

1933-1935

En 1933, Robert Monod, chirurgien thoracique prend des contacts pour créer une Société d’Anesthésie et d’Analgésie.

Créée en 1934, la Société d’Etudes sur l’Anesthésie et l’Analgésie (SEAA) regroupe sur les 100 membres titulaires : 45 chirurgiens, 10 médecins, 12 physiologistes, 11 chimistes ou pharmacologues, 11 ORL, 6 vétérinaires, 4 neurologues, 2 physiciens, 2 accoucheurs, 2 stomato, 1 ophtalmo, 1 anatomopathologiste et 4 anesthésistes. Son président est Antonin Gosset. (Chirurgien Viscéral)

Lors de la séance inaugurale, Monod précise : « L’objectif de la Société n’est pas de devenir une société d’anesthésistes… » Son programme est de rester en dehors des limites de telle ou telle spécialité, « pour aborder le problème de l’anesthésie et de l’analgésie dans son ensemble … ».

En 1935, la revue Anesthésie et Analgésie est créée, Monod en est le rédacteur en chef jusqu’en 1951.

1936-1945

En 1936, la SEAA passe à 120 membres titulaires.

En 1937, une permanence d’anesthésistes professionnels pour Paris est organisée par la SEAA mais les appels des chirurgiens restent exceptionnels.

En 1938, la société change de nom et devient Société Française d’Anesthésie et d’Analgésie (SFAA).

En 1939, le premier enseignement est créé par la SFAA avec la chaire de pharmacologie (Pr Tiffeneau). Ses activités sont suspendues en la même année du fait de la guerre.

1946-1948

La Société, mise en sommeil pendant l’occupation, reprend son activité le 17 janvier 1946 sous la présidence de Pierre Fred qui décédera en 1947. Cette présidence est reprise par Robert Monod jusqu’en 1951.

En 1947, la SFAA compte 17 anesthésistes et Georges Jacquot, anesthésiste en devient le secrétaire général.

En 1946, parallèlement à la SFAA, se crée le Syndicat National des Anesthésistes.

En 1947, le certificat d’enseignement spécialisé (CESA) en Anesthésie est créé.

1948-1951

En 1951, la SFAA organise le premier congrès international d’anesthésiologie avec le concours de 32 pays. Ce congrès est à l’origine de la World Federation of Societies of Anesthesiologists (WFSA). Après ce congrès, la SFAA décide de transmettre la direction de la société aux anesthésistes et incite les chirurgiens à s’en retirer; cette transition durera 10 ans.

 

1952-1972

Soucieuse de la diffusion des connaissances en anesthésie et en réanimation, la SFAA organise 6 puis 7 réunions par an, précurseurs des futurs congrès d’anesthésie-réanimation.

En 1955 Louis Amiot devient le 1er anesthésiste président de la SFAA, suivi par Jacques Boureau en 1958.

A partir de 1956, la SFAA devient SFAAR (R pour réanimation). Parallèlement la revue devient Anesthésie Analgésie Réanimation ces deux changements rendant compte du développement de la composante réanimation dans la pratique des médecins spécialistes. La société organise avec le Syndicat national des anesthésistes, un congrès national chaque année.

En 1960, une scission se crée et réunit les partisans de l’anesthésie potentialisée prônée par Henri Laborit et Pierre Huguenard. L’Association des Anesthésistes Français (AAF) nait à cette occasion et crée sa revue (Convergences Médicales).

En 1961, Nadia du Bouchet est la première femme présidente de la SFAAR, Geneviève Delahaye en est la secrétaire générale et Guy Vourc’h, par ailleurs premier titulaire en tant qu’anesthésiste de la chaire d’enseignement à Paris, devient le rédacteur en chef de la revue.

En 1964, Louis Lareng prend la présidence de la société qu’il occupera pendant9 ans. Il développe le rôle d’interlocuteur des pouvoirs publics dela SFAAR. Il obtient par ailleurs en 1966 que la société siège au sein de la WFSA.

En 1967, la SFAAR compte 477 membres et l’annuaire des anesthésistes français réalisé en 1969 par Jean Montagne comprend près de 2000 noms.

1973-1981

La SFAAR devient propriétaire de son siège social (rue St Maur) sous la présidence de Pierre Gauthier-Lafaye.

En 1976, la Commission nationale d’anesthésiologie est créée par Mme Veil, ministre de la santé, à la demande du Président Jean Lassner. Il crée l’Union française d’anesthésie-réanimation (UFAR) regroupant la SFAAR, l’AAF et les syndicats en vue d’un rapprochement des sociétés.

En 1978, la SFAAR organise le premier Congrès européen d’Anesthésie à Paris.

En 1981, le Président Charles Rouet, avec l’UFAR, réussit la fusion des deux sociétés. La Société Française d’Anesthésie Réanimation, association Loi 1901, est crée, elle est reconnue d’utilité publique, elle a pour but :

  • l’étude, l’avancement et l’enseignement de l’anesthésie et de la réanimation,
  • la promotion et le soutien de la recherche en anesthésie et en réanimation.

 

1982-2017

La Société installe son siège social au 74 rue Raynouard à Paris en 1982.

Douze Présidents se succèdent jusqu’en 2017: Pierre Maestracci, Bernard Dixneuf, Jean-Marie Desmonts, Bernard du Grès, Philippe Scherpereel, Marie-Claire Laxenaire, Christian Conseiller, Géry Boulard, André Lienhart, Michel Pinaud, Jean Marty, Claude Martin, Pierre Carli, Laurent Jouffroy, Dan Benhamou, Claude Ecoffey et Francis Bonnet.

Au cours de ces années, on assiste à un développement spectaculaire des activités de la SFAR à la fois tournée vers le développement scientifique et l’organisation de l’exercice de la profession. Le congrès national devient un rendez-vous concernant plus de 5000 participants sur les 10000 que compte la profession. Plus de 150 conférences y sont données chaque année, associées à de multiples ateliers et réunions de travail. Plus de 500 présentations de travaux scientifiques innovants y sont également faites attestant d’un dynamisme de la spécialité dans le domaine de la recherche en anesthésie et en réanimation. D’autres manifestations sont organisées par la SFAR comme les journées monothématiques ou les journées de réanimations, ainsi que de multiples ateliers qui participent à la formation professionnelle continue des médecins anesthésistes réanimateurs. Depuis 2015, la SFAR organise régulièrement des webconférences en direct (Web TV) et en 2017, elle a organisé son premier congrès en direct en ligne e-sfar.

Les présidents de 1934 à 2017 (SEAA, SFAA, SFAAR, SFAR)

Société Française d’Etude de l’Anesthésie et de l’Analgésie

1934-1945 Antonin GOSSET
1946 Pierre FREDET
1947-1951 Robert MONOD
1952-1954 Auguste TOURNAY
1955-1957 Louis AMIOT

Société Française d’Anesthésie, d’Analgésie et de Réanimation

1958-1961 Jacques BOUREAU
1962-1963 Nadia DU BOUCHET
1964-1972 Louis LARENG
1973-1975 Jean-Pierre GAUTHIER-LAFAYE
1976-1978 Jean LASSNER
1979-1981 Charles ROUET

Société Française d’Anesthésie et de Réanimation

1982-1983 Claude WINCKLER
1984-1985 Pierre MAESTRACCI
1986-1987 Bernard DIXNEUF
1988-1989 Jean-Marie DESMONTS
1990-1991 Bernard DU GRES
1992-1993 Philippe SCHERPEREEL
1994-1995 Marie-Claire LAXENAIRE
1996-1997 Christian CONSEILLER
1998-1999 Géry BOULARD
2000-2001 André LIENHART
2002-2003 Michel PINAUD
2004-2005 Jean MARTY
2006-2008 Claude MARTIN
2008-2010 Pierre CARLI
2010-2012 Laurent JOUFFROY
2012-2014 Dan BENHAMOU
2014-2016 Claude ECOFFEY
2016-2017 Francis BONNET