L’Anesthésie-Réanimation est une et indivisible et le restera !

cp-18janvier

Communiqué de presse

Paris, le 17 janvier 2017

Les composantes de l’Anesthésie-Réanimation – le CNP, la Collégiale des Enseignants, la sous section 48-01 du CNU, le CFAR, la SFAR, le SNPHARe, le SNARF, le SMARNU, le SNJAR – et les intersyndicales d’internes et de chefs de clinique – assistants (ISNI, ISNCCA), se sont associées aujourd’hui dans un mouvement d’union nationale historique pour dénoncer les conséquences sur la spécialité Anesthésie-Réanimation et la santé publique des dispositions de l’arrêté ministériel du 26 décembre 2016 déterminant le nombre d’internes en médecine à former par spécialité sur la période 2016-2020.

Elles interpellent les pouvoirs publics sur la défaillance du système actuel de régulation et l’incohérence de la distribution du nombre de postes au sein du co- DES Anesthésie-Réanimation/Médecine Intensive Réanimation (DESAR MIR) qui conduira, à très court terme, à des conséquences néfastes pour la formation des internes et inacceptables pour l’exercice professionnel des médecins Anesthésistes- Réanimateurs français. Cette répartition qui vise à réduire le domaine d’exercice de l’Anesthésie-Réanimation en expulsant ses médecins hors des réanimations et unités de surveillance continue (USC) est une remise en cause de la qualité de soins, un non-sens économique en santé et risque de conduire, à terme, à la mort de la spécialité.

Les organisations signataires se félicitent d’être reçues le 25 janvier 2017 par la DGOS afin d’exposer leurs préoccupations légitimes sur ce sujet et demandent d’ores et déjà à être reçues par la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé sous l’égide du Conseil National Professionnel d’Anesthésie-Réanimation.

Devant la gravité des conséquences énoncées, l’Anesthésie-Réanimation se mobilise dans toutes les régions de France, dans le secteur public et privé, des plus jeunes aux praticiens expérimentés, pour défendre son excellence et la qualité des soins qu’elle dispense jour et nuit au bénéfice de tous nos concitoyens.

L’Anesthésie-Réanimation est une et indivisible et le restera !

Pr. Claude Ecoffey, Président du CNP

Pr. Jean-Louis Gerard, Président de la Collégiale

Pr. Serge Molliex, Président du CNU

Pr. Francis Bonnet, Président de la SFAR

Pr. Paul-Michel Mertes, Président du CFAR

Dr Yves Rebufat, Président du SNPHARe

Dr Denis Cazaban, Président du SMARNU

Dr Christian-Michel Arnaud, Président du SNARF

Dr Franck Verdonk, Président du SNJAR

Olivier Le Pennetier, Président de l’ISNI

Dr Sébastien Mirek, 1er Vice-Président de l’ISNCCA