Prise en charge des infections intra-abdominales

Titre en anglais: Guidelines for management of intra-abdominal infections

les traitements anti-infectieux prolongés, particulièrement en pédiatrie

RFE SFAR
1442414915_vector_65_13
2015 – Dernier version à jour
Source(s) :
Référence de la publication :
Anesth Reanim. 2015; 1: 75–99
Anaesth Crit Care Pain Med
Résumé / Conclusion :
Les infections intra-abdominales sont une des urgences digestives les plus fréquentes et une des premières causes de choc septique. Une Conférence de consensus sur la prise en charge des péritonites communautaires a été publiée en 2000. Une réactualisation était devenue indispensable tout comme l’édition de nouvelles recommandations pour des situations moins fréquentes telles que les péritonites en pédiatrie et celles associées aux soins. Les objectifs de cette Recommandation formalisée d’experts (RFE) ont donc été de préciser la prise en charge médicale et chirurgicale des infections intra-abdominales communautaires, de définir les particularités en pédiatrie et de décrire la prise en charge des infections associées aux soins. L’analyse de la littérature a été déclinée selon six grands thèmes: la démarche diagnostique, le contrôle de la source infectieuse, les informations microbiologiques, les particularités pédiatriques, le traitement médical des péritonites, et la prise en charge des complications. La méthodologie GRADE® a été appliquée pour déterminer le niveau de preuve et la force de recommandation.Après synthèse du travail des experts et application de la méthode GRADE®, 62 recommandations ont été formalisées par le comité d’organisation. Les recommandations ont été soumises et amendées par un groupe de relecture. Après 2 tours de cotations type Delphi et divers amendements, un accord fort a été obtenu pour 44 (100%) recommandations.Les RFE sur les péritonites ont permis d’obtenir un consensus entre les différentes spécialités impliquées dans la prise en charge de ces patients sur un certain nombre de thèmes tels que :•   la stratégie diagnostique et la place de l’iconographie ;•   le délai de prise en charge ;

•   la place des prélèvements microbiologiques ;

•   les cibles des traitements anti-infectieux probabilistes ;

•   la durée du traitement anti-infectieux. 
Les RFE ont également permis de préciser l’intérêt et la place de certaines pratiques comme :

• la place de la cœlioscopie ;

•   les indications du drainage radiologique ;

•   les indications du traitement des entérocoques et des levures.
Les RFE ont également permis de confirmer l’inutilité de certaines pratiques comme :

•   l’usage diagnostique des biomarqueurs ;

•   les relaparotomies systématiques ;

• les traitements anti-infectieux prolongés, particulièrement en pédiatrie

Sommaire – Table des matières :

  • Comment établir le diagnostic d’une IIA ?
  • Comment réaliser le contrôle de la source infectieuse ? Quel délai de prise en charge ?
  • Quelles indications de la cœlioscopie ?
  • Quelle place pour le drainage radiologique ?
  • Quelle place pour les relaparotomies ?
  • Comment interpréter les informations apportées par la microbiologie ?
  • Quand et comment faire les prélèvements microbiologiques ?
  • Comment cibler l’antibiothérapie probabiliste ?
  • Faut-il prendre en compte les levures dans le traitement anti-infectieux ?
  • Faut-il prendre en compte les entérocoques dans le traitement anti-infectieux ?
  • Quel traitement anti-infectieux probabiliste et chez quel patient ?
  • Quelle durée pour le traitement anti-infectieux ?
  • Comment établir le diagnostic d’une IIA associée aux soins ?
  • Quand et comment faire les prélèvements microbiologiques ?
  • Comment cibler l’antibiothérapie probabiliste ?
  • Faut-il prendre en compte les entérocoques dans le traitement anti-infectieux ?
  • Faut-il prendre en compte les levures dans le traitement anti-infectieux ?
  • Quel traitement anti-infectieux probabiliste et chez quel patient ?
  • Quelle durée pour le traitement anti-infectieux ?
Auteur(s) :

  • Philippe. Montravers
  • Hervé. Dupont
  • Marc. Leone
  • Jean.-Michel. Constantin
  • Paul.-Michel. Mertes
Groupes de travail :

  • Diagnostic d’une infection intra-abdominale JM Constantin, Clermont-Ferrand (Sfar)
 J Cazejust, Paris (radiologue)
 E Grégoire, Paris (chirurgien)
  • M Leone, Marseille (Sfar)
  • Th Lescot, Paris (anesthésiste-réanimateur)
 J Morel, St Etienne (anesthésiste-réanimateur) A Soto, Nîmes (SPILF)
 JJ Tuech, Rouen (AFCD)
  • Contrôle de la source infectieuse 
PF Laterre, Bruxelles (SRLF) 
C Brigand, Strasbourg (AFC) 
S Lasocki, Angers (anesthésiste-réanimateur) G Plantefeve, Argenteuil (réanimateur)
  • C Tassin, Lyon (anesthésiste-réanimateur)
  • Informations apportées par la microbiologie
 R Gauzit, Paris (SPILF)
 P Augustin, Paris (anesthésiste-réanimateur)
 A Friggeri Pierre-Bénite (anesthésiste-réanimateur) C Hennequin, Paris (mycologue)
  • Y Pean, Paris (microbiologiste)
 A Roquilly, Nantes (anesthésiste-réanimateur) P Seguin, Rennes (anesthésiste-réanimateur)
  • Particularités pédiatriques des infections intra-abdominales K Asehnoune, Nantes (anesthésiste-réanimateur)
 C Daurel, Caen (microbiologiste)
 R Dumont, Nantes (anesthésiste-réanimateur)
  • C Jeudy, Angers (anesthésiste-réanimateur) S Irtant, Paris (chirurgien)
  • Traitement médical des infections intra-abdominales C Paugam, Clichy (anesthésiste-réanimateur)
JP Bru, Annecy (SPILF)
 C Dahyot, Poitiers (anesthésiste-réanimateur)
  • L Dubreuil, Lille (microbiologiste)
G Dufour, Paris (anesthésiste-réanimateur)
B Jung, Montpellier (anesthésiste-réanimateur)
 J Pottecher, Strasbourg (anesthésiste-réanimateur)
  • Complications des infections intra-abdominales
 PF Perrigault, Montpellier (anesthésiste-réanimateur) A Hamy, Angers (AFC)
 N Kermarrec, Antony (anesthésiste-réanimateur)
 Y Launay, Rennes (anesthésiste-réanimateur) 
B Misset, Paris (SRLF) 
L Ribeiro Parenti, Paris (chirurgien)
 B Veber, Rouen (anesthésiste-réanimateur)
 T Yzet, Amiens (radiologue)