Remplissage vasculaire au cours des hypovolémies relatives ou absolues

Titre en anglais:

RFE SFAR – SRLF
1442414915_vector_65_13
1997 – Réactualisée en 2012
Source(s) : Site SFAR, Site ANAES
Référence de la publication :

Résumé / Conclusion :
La volémie, masse sanguine totale est un des facteurs essentiels de l’équilibre hémodynamique de l’organisme dont dépend, in fine, la fourniture aux tissus d’une quantité d’oxygène suffisante. L’Hypovolémie absolue peut se définir comme la diminution de la masse sanguine. Elle peut résulter d’une hémorragie, de la diminution de la masse plasmatique par déficit hydro-sodique (pertes excessives non compensées par les apports), ou par extravasation d’eau et de sodium vers les tissus binterstitiels (en raison d’une diminution de la pression oncotique du plasma ou d’une hyperperméabilité capillaire). Le terme d’Hypovolémie relative désigne des situations où une augmentation du lit vasculaire (artériel et/ou veineux) entraîne une diminution du retour veineux sanguin au cour. L’hypovolémie relative intervient dans la physiopathologie du choc septique, du choc anaphylactique, de l’anesthésie générale ou locorégionale, ou encore de certaines intoxications, notamment par dépresseurs du système nerveux central. Dans les chocs infectieux et dans le choc anaphylactique, à l’hypovolémie relative s’ajoute une diminution absolue de la masse sanguine, liée à des phénomènes d’extravasation plasmatique en rapport principalement avec une augmentation de la perméabilité capillaire. Le but du remplissage vasculaire est la correction du déficit volémique, absolu ou relatif. Ces recommandations traitent du remplissage vasculaire chez l’adulte et l’enfant en excluant le nouveau-né et les techniques utilisant une circulation extracorporelle. Les recommandations proposées ont été classées dans le texte en grade A, B ou C selon les modalités suivantes : une recommandation de grade A est basée sur des essais cliniques comparatifs prospectifs randomisés avec des résultats indiscutables ; une recommandation de grade B est basée sur des essais cliniques comparatifs prospectifs randomisés avec des résultats incertains ; une recommandation de grade C est basée sur des essais comparatifs non randomisés ou des essais non comparatifs, ou des études cas-témoin, ou des suivis de cohortes ou des séries de cas. En l’absence de précision, les recommandations proposées correspondent à un accord professionnel fort.
Sommaire – Table des matières :

  1. Quels sont les critères diagnostiques d’une hypovolémie nécessitant un remplissage vasculaire
  2. Quels sont les produits utilisables pour le rempissage vasculaire? Quel sont l’efficacité et les inconvénients de ces produit?
  3. Quels sont les éléments du choix des produits et leur stratégie d’utilisation?
  4. Quelles sont les modalités pratiques du remplissage vasculaire
  5. Surveillance du remplissage
Auteur(s) : P Gajdos, J Bouget, C Conseiller, JY de la Coussaye, A Durochet, F Nicolas, G Nitenberg, U Siméoni, M Vacariot
Groupe de travail:

Comité d’organisation:

F Nicolas, G Troché, JP Barberousse, JF Baron, Y Blanloeil, P Bourrier, J Dubernet, Y Durandy, A Durocher, G Follea, P Goldstein, O Jonquet, CA Konopka, Y Nivoche, F Poulton, JML Treluyer, MC Woronoff-Lemsi