Transfusion de plasma thérapeutique : produits, indications

Titre en anglais: …

RFE SFAR
1442414915_vector_65_132014 – Dernière version à jour
Source(s) : Site Haute Autorité de santé
Référence de la publication : …
Résumé / Conclusion :
Les indications cliniques du plasma nécessitent d’être révisées pour tenir compte de l’évolution des données scientifiques acquises dans ce domaine depuis 2002.
Depuis l’abrogation le 13 juillet 2011 de l’arrêté du 3 décembre 1991, les recommandations de l’ANSM constituent l’unique référence officielle pour ce qui concerne la prescription du plasma.
En plus de l’évolution des indications cliniques, les données de la science ont conduit à de profondes modifications des caractéristiques des différents types de plasma disponibles : plasma frais congelé en majorité, et plasma lyophilisé (PLYO) aujourd’hui à l’usage exclusif de la médecine militaire.
L’actualisation des recommandations s’est faite dans un contexte de réévaluation du bénéfice-risque d’une des méthodes de préparation des plasmas, la technique de viro-atténuation par le bleu de méthylène, mise en œuvre depuis 2008, et définitivement retirée du marché français en mars 2012.
L’analyse des pratiques a montré de façon itérative au cours des 20 dernières années et encore de façon récente que l’emploi du plasma restait trop large, fréquemment inadapté et inutile, avec le risque de ses effets indésirables sans le bénéfice de son avantage clinique.
De même, l’évaluation des connaissances des praticiens sur des données simples concernant les plasmas révèle souvent des lacunes importantes expliquant que ces recommandations doivent être associées à des efforts soutenus de formation médicale continue.
C’est la raison pour laquelle la prescription justifiée du plasma est le fil conducteur de ces recommandations et maintient donc clairement la tendance déjà amorcée dans les recommandations de 2002.
Sommaire – Table des matières :
1. LES DIFFÉRENTS PLASMAS DISPONIBLES

1.1. LES PLASMAS HOMOLOGUES
1.2. ORIGINE ET MÉTHODE DE PRÉPARATION DES DIFFÉRENTS PLASMAS HOMOLOGUES
1.3. CONDITIONNEMENT DES DIFFÉRENTS PLASMAS HOMOLOGUES
1.4. COMPOSITION DES DIFFÉRENTS PLASMAS HOMOLOGUES
1.5. CONSERVATION, DÉCONGÉLATION OU RECONSTITUTION DES PLASMAS HOMOLOGUES
1.5.1. LE PLASMA AUTOLOGUE
1.5.2. LES TRANSFORMATIONS
1.5.3. EFFETS INDÉSIRABLES CHEZ LE RECEVEUR
1.5.4. CONTRE-INDICATIONS ET PRÉCAUTIONS D’EMPLOI
1.5.5. AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS RESPECTIFS DES DIFFÉRENTS PLASMAS THÉRAPEUTIQUES
1.5.6. AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU RESPECT DE LA COMPATIBILITÉ ABO EN CAS DE TRANSFUSION DE PLASMA THÉRAPEUTIQUE

2. INDICATIONS DU PLASMA HOMOLOGUE

2.1. TESTS BIOLOGIQUES ET TRANSFUSION DE PLASMA
2.2. INDICATIONS DU PLASMA THÉRAPEUTIQUE EN CHIRURGIE, TRAUMATOLOGIE ET OBSTÉTRIQUE
2.3. 2.2.1. INDICATIONS DU PLASMA EN MÉDECINE
2.4. 2.2.2. INDICATIONS DU PLASMA THÉRAPEUTIQUE EN NÉONATALOGIE ET PÉDIATRIE
2.2.3 ANTIDOTE AU SURDOSAGE EN ANTIVITAMINE K : INDICATIONS DU PLASMA THÉRAPEUTIQUE ET DES ALTERNATIVES (VITAMINE K, CONCENTRE DE COMPLEXE PROTHROMBINIQUE)

3. INDICATIONS DE LA TRANSFUSION DE PLASMA AUTOLOGUE

Auteur(s) : Groupe de travail: