Prise en charge des crises d’asthme aiguës graves de l’adulte et de l’enfant (à l’exclusion du nourrisson)

Titre en anglais: …

SRLF
1442414915_vector_65_132002 – Dernière version à jour
Source(s) : Site SRLF
Référence de la publication : E.L’Her/Réanimation 2002 ; 11 : 1-9
Résumé / Conclusion :
Les nombreux articles publiés depuis la conférence de consensus sur la prise en charge des crises d’asthme aiguës graves (AAG)de l’adulte ont été analysés par un groupe d’experts désignés par la SRLF permettant de réactualiser ce consensus. Les particularités pédiatriques ont été incluses dans cette révision. Il n’y a pas de score validé permettant de prédire la gravité d’une crise d’asthme dès l’admission. Les bêta-2 mimétiques administrés par voie inhalée constituent dans tous les cas le traitement prioritaire de l’AAG. La nébulisation d’anticholinergiques de synthèse en association aux bêta-2 mimétiques apporte un bénéfice modéré à la phase initiale. En cas d’absence de réponse aux nébulisations, la place des bêta-2 mimétiques par voie intraveineuse n’est pas établie. Les corticoïdes sont recommandés à la posologie de 1 à 2 mg/kg mais leur efficacité est retardée. L’utilisation d’aminophylline n’est plus justifiée chez l’adulte, mais est encore utilisée par certaines équipes pédiatriques. Les autres thérapeutiques adjuvantes (adrénaline, sulfate de magnésium, mélange hélium-oxygène) n’ont pas fait la preuve de leur intérêt. La surveillance du débit expiratoire de pointe permettant d’évaluer la réponse à la thérapeutique est essentielle.
Sommaire – Table des matières :

  • Question no 1 : Peut-on prévoir la gravité immédiate d’une crise d’asthme et sur quels
  • arguments ?
  • Question no 2 : Quelle est la voie d’utilisation préférentielle des bêta-2 mimétiques au cours des crises d’asthme aiguës graves et quel schéma thérapeutique proposer ?
  • Question no 3 : Quelle est la place dès la phase initiale des autres thérapeutiques dans la crise d’asthme aiguë grave ?
  • Question no 4 : Quelles sont les indications de l’hospitalisation et quelles en sont les modalités ?
  • Question no 5 : Quelles sont les modalités de la ventilation mécanique ?
  • Quelles sont les indications et les modalités de l’intubation trachéale dans la crise d’asthme aiguë grave ?
Auteur(s) : Auteur correspondant : E. L’Her. Groupe de travail:

  • Groupe de travail pour la révision :

E. L’Her (Brest), M. Fayon (Bordeaux), Y. Castaing (Bordeaux), Ph. Gajdos (Garches),
L. Holzapfel (Bourg-en-Bresse), F. Joye (Carcassonne), R. Robert (Poitiers).

  • Conseillers scientifiques :

F. Saulnier pour la partie Adulte (Lille), P. Hubert pour la partie Pédiatrie (Paris).
Liste des experts ayant participé à la révision de la conférence de consensus :
F. Abroug (Monastir-Tunisie), F. Adnet (Bobigny), P. Barriot (Narbonne), J.M. Berthezene (Montpellier), J.C. Chevrolet (Genève-Suisse), P.F. Dequin (Tours), F. Feihl (Lausanne- Suisse), A. Labbé (Clermont-Ferrand), S. Laberge (Montréal-Québec), S. Leteurtre (Lille),
D. Perrotin (Tours), P. Plaisance (Paris), S. Salmeron (Paris), A. Tenaillon (Evry).

  • Groupe de lecture :

C. Arich (Nîmes), G. Bonmarchand (Rouen), T. Boulain (Orléans), P. Charbonneau (Caen),
J.L. Diehl (Paris), H. Gastine (Limoges), B. Guidet (Paris), C. Guitton (Nantes), O. Jonquet (Montpellier), P. Jouvet (Paris), J. Labban (Paris), S. Leteurtre (Lille), J. Levrault (Nice), H. Lioté (Paris), T. Rusterholtz (Strasbourg), M. Thuong (Paris), M. Wolff (Paris).