Réactualisation de la recommandation sur la douleur postopératoire

Titre en anglais: Revision of Expert panel guidelines on postoperative pain management

RFE SFAR
1442414915_vector_65_13logo-doc-annexe2016 – Actualisation RFE 2008
Source(s) : Site SFAR
Référence de la publication :
Résumé / Conclusion :
Depuis la Conférence de consensus sur la douleur postopératoire (DPO) de 1997 et les Recommandations formalisées d’expert (RFE) de 2008, il était nécessaire de compléter ou modifier les recommandations déjà existantes. Un groupe de 14 experts ont travaillé sur des questions non traitées dans les référentiels précédents ou sur des recommandations déjà publiées mais modifiées suite à de nouvelles données de la littérature. La méthode utilisée est invariablement la méthode GRADE qui garantit la rigueur du travail fourni.
Sommaire – Table des matières :

1. Evaluation de la douleur en péri-opératoire

1.1 Quand et pourquoi évaluer ? Bénéfice de l’évaluation sur les conséquences postopératoire/chronicisation.
1.2 Faut-il utiliser le DN4 en péri-opératoire ?
1.3 Quelle(s) échelle(s) de douleur utiliser chez l’enfant de moins de 7 ans ?
1.4 Quelle échelle de douleur utiliser chez le patient non communiquant ?
1.5 Quelles sont les modalités de surveillances en structure de soins conventionnels des patients bénéficiant d’un traitement opioïde ?

2. Monitorage de l’analgésie : quelles sont les méthodes permettant de monitorer l’analgésie en postopératoire immédiat chez l’adulte et l’enfant ?

3. Les thérapeutiques médicamenteuses par voie systémiques et orales.

3.1 Quelle est la place des AINS sélectifs et non sélectifs en périopératoire ?
3.2 Place de l’oxycodone en périopératoire : principales indications ? Quelles limites ?
3.3 Quelles sont les indications de la lidocaïne en périopératoire ? A quelle dose ?
3.4 Quelle est la place des corticoïdes en prémédication, pendant et après la chirurgie ?
3.5 Faut-il administrer de la kétamine à faible dose à tous les patients pendant la chirurgie ? A quelle dose ? Quand l’administrer (avant l’incision ou avant l’induction) ? Faut-il poursuivre la kétamine en postopératoire, et si oui, pour quels patients ?
3.6 Quelle est la place des gabapentinoïdes en pré (PM) et postopératoire ?

4- L’anesthésie locale et loco-régionale postopératoire.

4.1. Quelles indications et limites pour le cathétérisme péri nerveux postopératoire
4.2. Quelles indications et limites pour un cathétérisme par voie péridurale et para vertébrale ?
4.3. Quelles indications et limites pour un cathéter d’infiltration ?

Sociétés savantes : Société Française d’Anesthésie et de Réanimation
Auteur(s) :
Aubrun F, Nouette Gaulain K, Fletcher D, Belbachir A, Beloeil H, Carles M, Cuvillon P, Dadure C, Lebuffe G, Marret E, Martinez V, Olivier M, Sabourdin N, Zetlaoui P
Groupe de travail:

  • Organisateurs et coordonnateur d’experts SFAR :
    F. Aubrun, K. Nouette Gaulain.Comité d’organisation :
    Dominique Fletcher, Hôpital Raymond Poincaré, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. 
  • Groupe d’experts de la SFAR :
    Frédéric Aubrun, Hospices Civils de Lyon, Lyon
    Anissa Belbachir, Hôpital Cochin, Paris
    Hélène Beloeil, CHU de Rennes
    Michel Carles, CHU de Nice
    Philippe Cuvillon, CHU de Nîmes
    Christophe Dadure, CHU de Montpellier
    Dominique Fletcher, Hôpital Raymond Poincaré, Garches
    Gilles Lebuffe, CHRU de Lille
    Emmanuel Marret, Institut hospitalier Franco-britannique, Levallois
    Valeria Martinez, Hôpital Raymond Poincaré, Garches
    Karine Nouette Gaulain, CHU de Bordeaux
    Michel Olivier, CHU de Toulouse
    Nada Sabourdin, Hôpital Armand Trousseau, Paris
    Paul Zetlaoui, CHU Kremlin Bicêtre, Paris