Logo COPP

Frederic Le Saché
Membres COPP

Laurent Delaunay
Président COPP

COPP FLS

L’admission J0 en chirurgie,  se diffuse lentement en France alors que tous les jours nos unités de chirurgie ambulatoire admettent les patients quelques heures avant leur intervention sans difficulté.  Pendant de nombreuses années, les praticiens ont opposés ambulatoire et hospitalisation en opposant chirurgie légère et chirurgie lourde justifiant d’un parcours pré opératoire différent. L’admission le jour même d’une intervention est un concept ancien. Sa faisabilité  et sa sécurité repose sur des données publiées dès 1997 pour des chirurgies à hauts risques : cardiaque, thoracique, vasculaire. Alors mobilisons nous pour modifier nos parcours patients !

Pourquoi Admettre à J0 ?  

  • Respecter l’autonomie des patients (gestion traitement)
  • Diminuer l’anxiété sans recourir à une prémédication inefficace
  • Permettre un jeun dissocié réellement appliqué (Solides H-6, Boissons H-2)
  • Réduire la DMS par la disparition de la nuit pré opératoire
  • Réduire la charge de travail nocturne inutile dans les unités d’hospitalisation

 

Comment faire ?  Transposer le parcours ambulatoire

  • Remise de documents sur le jeun, la gestion des traitements au domicile et la préparation cutanée de l’opéré.
  • Admission anticipée
  • Rappel des patients avant leur admission (J-1 à J-2) : vérification des consignes
  • Identification simple du site d’admission du patient
  • Anticipation des examens complémentaires et avis de spécialistes (pas de bilan modifiant la prise en charge le jour de l’admission)
  • Chèque/Virement bancairelist d’admission à établir par types d’actes
  • Gestion du vestiaire si patient admis en dehors du service d’hospitalisation
  • Sanctuariser des chambres pour les premiers sortants de la SSPI

 

Difficultés  à surmonter?

  • Changer les habitudes
  • Perte des prestations hôtelières pour établissements privés
  • Retard démarrage des blocs opératoires si délai admission – chirurgie trop court
  • Difficulté arrivée des patients (circulation …)
  • Récupération des examens complémentaires demandés par chirurgien et anesthésiste ( groupe RAI, imagerie, Epreuve de stress…)
  • Lit d’aval non disponible en sortie de SSPI 

 

3 modalités de mise en place :

  • Admettre les patients dans leur chambre (désorganisation si volume important)
  • Utiliser le service de chirurgie ambulatoire (standard d’admission)
  • Unité d’accueil J0 (Travaux et coût)
COPP FLS 2