Comment mieux cibler l’utilisation de l’acide tranéxamique en prévention ou en traitement de l’hémorragie du postpartum. Commentaire de l’article TRAAP.

Mis en ligne le 11 décembre 2018
Article du mois

Anne-Sophie Ducloy-Bouthors1 pour le Comité Scientifique de la SFAR

  1. Pole Anesthésie-Réanimation hôpital Jeanne de Flandre, CHRU, CHRU Lille Fr-59037

Tranexamic Acid for the Prevention of Blood Loss after Vaginal Delivery.

Loic Sentilhes, M.D. et al for the Groupe de Recherche en Obstetrique et Gynecologie.

N Engl J Med 2018;379:731-42. (1)

 

Contexte :

L’hémorragie du post-partum (HPP) est l’une des complications obstétricales les plus redoutées. Elle est définie par une perte de sang supérieure ou égale à 500 ml dans les 24h suivant l’accouchement, quel que soit le mode d’accouchement. Elle concerne 5 à 10% des accouchements et représente la première cause de mortalité maternelle, considérée comme majoritairement évitable (2). Accès à l'intégralité du contenu est réservé aux membres de la SFAR : connectez-vous ou devenez membre !

0
X