Communiqué – Mis en ligne le 25 Janvier 2012 et modifié le 26 Janvier 2012
Retour

La SFAR et la SRLF ont été sollicitées par l’Agence de Biomédecine sur la question des prélèvements d’organes après arrêt des thérapeutiques actives (ATA). Ce type de prélèvement correspond à la classe 3 de la classification de Maastricht (ATA-M3). Ce texte présente la position de la SFAR. Il émane du comité éthique ICARE et a été validé par le conseil d’administration le 13 janvier 2012.

Le prélèvement d’organes de type ATA-M3 est autorisé et pratiqué aux USA, au Canada, au Royaume Uni, aux Pays-Bas et en Belgique. Les trois premiers pays ont rédigé des recommandations Accès à l'intégralité du contenu est réservé aux membres de la SFAR : connectez-vous ou devenez membre !