Enquête : Anaesthesia PRactice In Children

Mise en ligne le 24 Juillet 2015
Enquêtes
Retour

An Observational Trial (APRICOT)

La SFAR vous invite à participer à une étude observationnelle de l’ESA sur l’anesthésie des enfants en Europe

Anaesthesia PRactice In Children

 

La Société Européenne d’Anesthésie (ESA) soutient et finance un projet de recherche à l’échelle européenne intitulé “Anaesthesia PRactice In Children an Observational Trial (APRICOT)” (L’anesthésie des enfants en Europe : une étude observationnelle).
Ce projet, coordonné par Prof Walid Habre et Prof Francis Veyckemans, a également le soutien de l’ESPA (European Society for Paediatric Anaesthesia).

Le projet APRICOT est une étude observationnelle et multicentrique qui a pour objectifs de:
  • Décrire les différentes pratiques de l’anesthésie pédiatrique en Europe : où? par qui? comment?
  • Etablir l’incidence de certains événements critiques qui surviennent au cours de l’anesthésie chez l’enfant : le laryngospasme, le bronchospasme, l’aspiration du contenu gastrique, le choc anaphylactique, l’erreur médicamenteuse, l’instabilité hémodynamique, le stridor post-extubation, les séquelles neurologiques et l’arrêt cardiaque.
  • Analyser l’impact de la différence des pratiques sur l’incidence de ces événements critiques
Critères d’inclusion :
  • L’ensemble des enfants de la naissance jusqu’à 15 ans accomplis.
  • Tous les enfants qui bénéficient d’une anesthésie générale et/ou locorégionale en ambulatoire ou en hospitalisation classique,
  • Y compris les enfants qui bénéficient d’une anesthésie dans le cadre d’une procédure non-chirurgicale (endoscopie, radiologie, ponctions etc.),
  • Y compris les enfants admis en urgence les nuits et les weekends.
  • Dans le but d’obtenir des résultats les plus valides possibles, cette étude observationnelle devra recruter un maximum de centres parmi les 30 nations européennes représentées au Conseil de l’ESA. Il est prévu de recueillir des données d’au moins 24.000 anesthésies sur une période de deux semaines consécutives pour chaque centre. Cette période de deux semaines de collecte de données pourra être choisie par chaque centre participant entre le 1er avril 2014 et le 31 décembre 2014. Les initiateurs du projet considèrent qu’il faudra au moins 200 centres participants, chaque centre recrutant de 20 à 200 anesthésies ou plus durant la période de collecte des données, pour arriver à l’objectif de 24.000 anesthésies. C’est pourquoi l’ensemble des institutions de santé françaises (CHU, régionaux, spécialisés ou non, cliniques) où des enfants sont anesthésiés, même de façon occasionnelle, sont invités à participer.

Chaque anesthésie fera l’objet d’un dossier informatisé et anonyme sauvegardé sur un site informatique sécurisé. Ce dossier contiendra des données épidémiologiques et techniques à propos de l’anesthésie dont a bénéficié l’enfant. Chaque centre participant devra nommer un coordinateur local qui aura accès à ce site informatique et y introduira chaque dossier en s’assurant qu’il soit complet. De plus, un coordinateur national sera désigné pour assurer la prise en charge administrative et l’obtention des autorisations nécessaires au niveau national ainsi que le bon fonctionnement de la collecte de données dans tous les centres.

La collecte des données commencera en 2014 et au plus tard le 31 décembre 2014 afin de permettre à chaque centre participant d’obtenir l’avis du Comité d’Ethique dont il dépend.

Pour obtenir davantage d’informations ou pour participer au projet, n’hésitez pas à contacter Prof Walid Habre et Prof Francis Veyckemans à esa.apricot@gmail.com et/ou le département de recherche du secrétariat de l’ESA à research@esahq.org.

Contact:
www.esahq.org/apricot et research@esahq.org

0
X