Enquête sur la pratique des consultations post-réanimation en France

Mis en ligne le 17 septembre 2018
Enquêtes

Auteurs :

Service d’Anesthésie-Réanimation Chirurgicale Hôtel-Dieu, Nantes
Professeur Karim ASEHNOUNE
Maxime LE COURTOIS DU MANOIR
Docteur Raphaël CINOTTI

INTRODUCTION

Les hospitalisations en réanimation et aux soins intensifs sont de plus en plus fréquentes. La Fédération Hospitalière Française (FHF) dénombre 718 000 patients hospitalisés en réanimation et soins continus en 2013 (1). Les patients « survivants » peuvent souffrir de multiples séquelles somatiques, cognitives et psychiatriques, constituant une entité récemment reconnue, le syndrome post-réanimation (SPR), dont les conséquences individuelles, familiales et sociétales sont lourdes. Il n’existe pas à l’heure actuelle de recommandations françaises concernant sa prise en charge.

Depuis une dizaine d’années des consultations post-réanimation (CPR) ont émergé dans les pays occidentaux. Il existe des données épidémiologiques sur la pratique d’une CPR dans d’autres pays d’Europe mais aucune en France. Dans ce contexte nous avons souhaité réaliser une enquête de pratique des CPR en France, via le Réseau Recherche SFAR.

MATÉRIELS ET MÉTHODES

Il s’agit d’une enquête nationale, sous forme d’un questionnaire anonyme en ligne, menée entre mai et août 2018. Il comportait une dizaine de questions et deux volets en fonction de l’activité de CPR. Le questionnaire a permis d’identifier le type d’activité du service (Réanimation chirurgicale, Médecine Intensive et Réanimation ou Réanimation polyvalente), la sectorisation (public universitaire, public non universitaire, PSPH et privé), le code postal et le nombre de lit du service afin d’éviter les doublons et de conserver une seule réponse par service de réanimation. Le questionnaire a été diffusé via le Réseau Recherche de la SFAR ainsi qu’à un annuaire des services de Médecine Intensive et Réanimation et de Réanimation polyvalente. Les données continues sont exprimées en médiane (± écart interquartile), les données nominales sont exprimées en N (%).

RÉSULTATS

Nous avons obtenu 355 réponses. Cent deux questionnaires ont été exclus de l’analyse finale (19 doublons, 72 réponses sans code postal identifiable et 11 réanimations à l’étranger), soit 253 analysés sur les 376 services de réanimation recensés sur le territoire français en 2012 (2).

Caractéristiques des services ayant répondu

1. Structure :

Centre hospitalier non universitaire : 88 (35%)
Centre hospitalier universitaire : 137 (54%)
Centre privé : 23 (9%)
Centre PSPH : 5 (2%)

2. Activité :

Réanimation chirurgicale : 68 (27%)
Médecine Intensive et Réanimation : 19 (8%)
Réanimation polyvalente : 166 (66%)

3. Nombre de lits: 16 (12-22)

Les consultations post-réanimation réalisées en 2018

Au sein de notre échantillon de 253 services de réanimation, 47 (18,6%) pratiquent des CPR.

1 . Durée existence de la consultation post-réanimation :

< 2 ans : 17 (36,2%)
2 à 5 ans : 17 (36,2%)
5 à 10 ans : 7 (14,9%)
> 10 ans : 6 (12,8%)

2. Délai de convocations des patients :

  • Convocations uniques : 37 (78,7%)

Trois mois ou moins : 13 (27,7%)
Entre 3 mois et 6 mois inclus : 20 (42,5%)
Douze mois : 3 (6,4%)
Variable (3, 6 ou 12 mois) : 1 (2,1%)

  • Convocations multiples : 10 (21,3%)

3. Modalités de convocation :

Convocation remise à la sortie de la réanimation : 26 (55,3%)
Convocation par lettre : 26 (55,3%)
Convocation par téléphone : 24 (51,1%)

4. Réalisation de la consultation :

Médecin réanimateur du service d’hospitalisation initial : 46 (97,8%)
Médecin réanimateur d’un autre service : 0
Médecin de rééducation : 3 (6,4%)
Kinésithérapeute : 3 (6,4%)
Infirmier diplômé d’état de réanimation : 11 (23,4%)
Psychologue : 8 (17%)
Psychiatre : 0

5. Lieu de réalisation de la CPR :

Hôpital de jour : 5 (11%)
Salle de consultation au sein de la réanimation : 12 (26%)
Salle de consultation dans un autre service : 22 (47%)
Autre : 8 (17%)

6. Motifs d’hospitalisations des patients revus en CPR :

Traumatologie (y compris traumatisme crânien) : 21 (44,7%)
Neuro-réanimation hors traumatologie : 15 (31,9%)
Réanimation digestive et hépato-biliaire : 18 (38,3%)
Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire : 5 (10,6%)
Insuffisance respiratoire aigüe : 32 (68,1%)
Sepsis : 29 (61,7%)
Insuffisance rénale : 13 (27,7%)
Autres : onco-hématologie 4 (8,5%), brûlés 1 (2,1%), arrêt cardio-circulatoire 3 (6,3%), Insuffisant respiratoire chronique : 1 (2,1%)

Les services ne réalisant pas de consultation post-réanimation

Deux-cent six (81,4%) des 253 services interrogés ne pratiquent pas de CPR. Vingt-sept services (13%) ont pratiqué puis interrompu cette activité. Cent quatre-vingt (92%) services déclarent être intéressés pour développer cette activité dans l’avenir. Les principaux freins au développement de cette activité sont :

  • Le manque de moyens financiers : 91 (36%)
  • Le manque de moyens humains : 167 (66%)
  • La lourdeur de l’organisation : 93 (37%)
  • L’absence de bénéfice clairement validé pour le patient : 52 (20,5%)
  • Le manque de données concernant les modalités pratiques de mise en place : 55 (21,7%)

 

DISCUSSION

Trois cent soixante-seize services de réanimation ont été recensés sur le territoire français (métropole et outre-mer) en 2012 (2). Notre échantillon semble représentatif en nombre avec 253 services répondants (67,3%).

Nous retrouvons 47 (18,6%) services qui pratiquent une CPR. Le début de ces consultations est très récent (72,4% inférieur à 5 ans), ce qui correspond à une reconnaissance récente du SPR comme une entité à part entière. Les délais de convocations s’échelonnent de 1 semaine à 12 mois, 6 mois étant le délai le plus retrouvé. Les méthodes de convocations sont le plus souvent multiples alliant la remise systématique d’un rendez-vous à la sortie de l’hospitalisation avec un rappel par courrier postal et/ou appel téléphonique. Sur les 206 services ne pratiquant pas de CPR, 180 (92%) déclarent être intéressés pour développer cette activité dans l’avenir mais déplorent le manque de moyens disponibles et l’absence de données pratiques pour savoir comment développer cette activité.

  • Fédération Française hospitalière, données issue du PMSI. 2013. disponible sur http://www.atih.sante.fr
  • Annane D, Diehl J-L, Drault J-N, Farkas J-C, Gouello J-P, Fourrier F, et al. Démographie et structures des services de réanimation français (hors réanimation chirurgicale): état des lieux. Réanimation. déc 2012;21(S3):540‑