Un point sur l’ESA

Mis en ligne le 1 février 2016
Éditoriaux
Retour

Chers Collègues,

Vous connaissez tous la société Européenne d’Anesthésiologie (ESA), et un grand nombre d’entre vous en font partie en tant que membre associé, cette possibilité étant offerte par l’adhésion à la Sfar. C’est donc l’occasion pour ceux qui vous représentent au sein de cette société de vous expliquer son fonctionnement et les évènements marquants de l’année 2015.

Il s’agit de présenter ici une vue d’ensemble très synthétique des multiples activités de l’ESA pour ceux qui ne connaissent pas bien cette société. Vous pourrez retrouver de nombreuses informations sur le site de l’ESA : http://www.esahq.org/

Structure de l’ESA

La structure de l’ESA peut paraître complexe mais elle est en réalité assez simple. Elle fonctionne sur un mode assez similaire à celui de la SFAR avec un bureau (Board of Directors). Ce Board est l’organe exécutif avec à sa tête un Président élu pour 2 ans. L’organe « législatif » est le Council qui élit le Président (Daniela Filipescu jusqu’en 2015 et Zeev Goldik actuellement) et vote les propositions du Board. Le Council est réunit deux fois par an au minimum une journée entière pour discuter des propositions du Board et voter les résolutions. Chaque pays membre de l’ESA a un représentant au Council. Trente-cinq pays sont représentés :

Albanie, Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Croatie, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Israël, Italie, Kosovo, Macédoine, Lettonie, Lituanie, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Serbie, Slovaquie, Suède, Suisse, Turquie, Ukraine

Chaque pays a 1 voix au Council. Le représentant actuel pour la France est Nicolas Bruder (nicolas.bruder@ap-hm.fr ).

Plusieurs comités constituent la force de travail de l’ESA, incluant un certain nombre de sous-comités selon le schéma ci-dessous. Actuellement, Dan Longrois est le Président du NASC (National Anaesthesiologists Societies Committee) et Marc Samama est le Président du comité scientifique. Tous deux siègent au Board es qualité.

L’ESA est une société extrêmement active dans de nombreux domaines. Son champ d’action est l’anesthésie, la réanimation, la médecine péri-opératoire et la douleur. Ses objectifs sont de défendre l’anesthésie et la réanimation (indissolublement liées au sein de l’ESA) et les anesthésistes-réanimateurs dans toutes les composantes de leurs actions.

Les membres de l’ESA

Il existe 3 types de membres : les membres actifs, associés et les « Trainee ». Tous les membres de la SFAR peuvent devenir gratuitement membre associé de l’ESA. Devenir un membre actif (75 euros pour un an ou 120 euros pour 2 ans) apporte des avantages importants :

  • participation aux multiples activités de l’ESA en devenant membre de l’un des nombreux comités, groupes de travail, ou comité des guidelines
  • accès au réseau de recherche clinique (Clinical Trial Network) et possibilité de proposer sa candidature pour des prix et des financements dédiés à la recherche (bourses)
  • bénéficier de toutes les initiatives éducatives telles que les Masterclasses, les Workshops, le Mentorship programme, l’échange de résidents ainsi que le e-Learning qui est réservé aux membres (cours en ligne).
  • intégration à la vie politique de la Société avec un droit de vote à l’assemblée générale annuelle, voire une possible élection au Council, voire au au Board of directors
  • réductions importantes pour le congrès annuel Euroanaesthesia et pour tous les autres événements, dont les Focus meetings dédiés à la médecine périopératoire.

En 2015 :

  • membres associés 22408, France 3747 (2ème derrière l’Allemagne)
  • membres actifs 4681, la France est en 10ème position

      Activités de l’ESA

Activités scientifiques

  • Les Congrès

Le congrès annuel du mois de mai-juin (Euroanaesthesia) est l’événement majeur annuel de l’ESA. En 2015, il y avait 6637 participants, dont un quart en-dehors de l’Europe, ce qui en fait un congrès mondial. Le nombre d’abstracts présentés a été de 1394, avec 156 sessions scientifiques et 403 orateurs invités. La conférence de la session de prestige « Sir Robert Macintosh lecture » a été donnée par Isabelle Murat. La délégation Française était en 8ème position avec 215 inscrits derrière l’Australie (267) et devançant de peu la Chine (212). Les Anglais et les Allemands étaient les mieux représentés avec 523 et 519 délégués. Nous espérons que la présence Française sera plus importante à Londres du 28 au 30 Mai 2016.

A côté du congrès annuel, le Focus meeting a lieu en Automne avec un thème précis (à Nice en 2015 sur « the cardiac patient ») et un nombre d’inscrits de 419 à Nice qui en fait un des Focus meetings avec le plus d’inscrits).

  • La recherche

L’ESA est très active pour fédérer des initiatives de recherche. Elle a construit un réseau de recherche clinique le Clinical Trial Network qui a permis la réalisation de nombreuses études : PAIN OUT, LAS VEGAS, PERISCOP, ETPOS, OBTAIN, APRICOT, PLATA, POPULAR, PROBESE, EPIMAP, NECTARINE, pour ne citer que les acronymes des études multicentriques, dont certaines ont déjà été publiées dans de grands journaux.

En 2015 l’ESA a distribué 210 000 € de subventions (grants) soit directement soit en collaboration avec l’industrie. Il s’agit donc d’une source potentielle de financement non négligeable.

  • Le journal

L’organe de publication de l’ESA est l’EJA (European Journal of Anaesthesiology). L’impact factor du journal a été multiplié par 2 ces dernières années pour atteindre 3.011. Il va continuer à augmenter sans aucun doute.

l essa

  • Activités d’enseignement

– E-learning

En 2015, une plateforme d’enseignement en ligne a été lancée (e-learning). Plusieurs modules sont déjà en ligne et cette plateforme a pour vocation à se développer.

– EDAIC

L’ESA organise également le Diplôme Européen d’anesthésie (European Diploma Anaesthesiology and Intensive Care). Ce diplôme est reconnu dans de nombreux pays comme un diplôme validant de fin d’étude. Il n’est pas indispensable actuellement pour les médecins Européens pour exercer dans un autre pays d’Europe mais est un gage de qualité. Très peu de Français ont passé ce diplôme par rapport à nos homologues Européens.

– Masterclass

L’ESA organise des « masterclass » (Statistics, Research and methodology, Scientific writing) se déroulant sur plusieurs jours actuellement en Belgique et en Allemagne.

  • Qualité en anesthésie et sécurité des patients

L’ESA est à l’origine de la Déclaration d’Helsinki pour la sécurité des patients signée sur tous les continents par de très nombreux pays en 2010 (la déclaration peut être téléchargée sur le site de l’ESA). Le comité sur la sécurité et la qualité organise un enseignement : EPSC (European Patient Safety Course) qui se déroule juste avant le congrès annuel.

De nombreuses publications ayant trait à la sécurité des patients peuvent être téléchargées sur le site de l’ESA

      Evènements marquants de 2015

L’année 2015 a été mouvementée pour l’ESA, marquée par le licenciementdu directeur exécutif et par la mise en place d’une nouvelle structure. Ceci a amené certains membres à vouloir modifier en profondeur les statuts de l’ESA en déposant une motion lors de l’assemblée générale qui a eu lieu lors du congrès de Berlin. Une des dispositions qui a été le plus contestée est l’idée 1 pays – 1 voix alors que le nombre de représentants est extrêmement variable. La motion a été rejetée mais il continue à y avoir un débat interne sur des propositions visant à trouver un nouvel agrément sur les statuts. Histoire à suivre qui montre l’importance des droits de vote quand le besoin s’en fait sentir.

Une nouvelle organisation a été mise en place, ce qui a été l’occasion de vérifier la conformité de l’ESA vis-à-vis des obligations comptables Belges (siège social à Bruxelles). Ceci a permis de confirmer la bonne situation financière de l’ESA qui pourrait assumer, dans le pire des cas, l’annulation de 2 congrès successifs avec les pénalités financières que cela entrainerait.

La marche en avant de l’ESA peut donc continuer sereinement et le Council a été unanime pour reconnaître le travail exceptionnel réalisé par les membres du Board.

Pour toute information complémentaire, le site de l’ESA peut être consulté ou le représentant du Council peut être joint à l’adresse council.france@esahq.org

En espérant vous voir nombreux à Londres, nous vous souhaitons une très bonne année 2016

Pr. Nicolas Bruder                Pr. Marc Samama                 Pr. Dan Longrois

0
X