Les solutés de remplissage influencent-ils le saignement et la transfusion sanguine ?

Mis en ligne le 2 Septembre 2009
Questions Fréquentes

logo-sfar-ok-400
Charles Marc SAMAMA
Service d’anesthésie-réanimation
Hôtel-Dieu de Paris
Courriel : marc.samama@htd.aphp.fr

Les substituts colloidaux du plasma interfèrent théoriquement avec l’hémostase. Ils vont tout d’abord développer un effet indirect plus ou moins marqué en majorant l’hémodilution, mais certains, comme les dextrans et les hydroxyéthylamidons (HEA) de haut poids vont également interagir directement avec l’hémostase. Ces solutés ont pour certains été tenus responsables de la survenue de complications hémorragiques périopératoires, alors que cet effet secondaire n’a jamais vraiment été rapporté pour les gélatines ou l’albumine. L’arrivée sur le marché d’HEA à faible degré de substitution interférant peu ou pas avec l’hémostase modifie favorablement la donne. Les solutés cristalloïdes n’influencent quant à eux guère l’hémostase, leurs effets très modestes ne seront pas repris ici.

Question 1 – Quels sont les effets indirects des colloides ?

Question 2 – Quels sont les effets directs des colloides ?

Question 3 – Effets des colloides sur l’hémostase : conséquences pratiques

 
Accès à l'intégralité du contenu est réservé aux membres de la SFAR : connectez-vous ou devenez membre !
0
X