Les voeux du Président de la SFAR

Mis en ligne le 13 Janvier 2013
Archive : Editoriaux

Chers Membres de la SFAR, Chers (ères) Collègues,

Je souhaite profiter de cet éditorial pour vous souhaiter mes meilleurs vœux pour l’année 2013, en mon nom personnel et au nom du conseil d’Administration de la SFAR. Je souhaite à chacun et chacune d’entre vous que cette année 2013 vous apporte toute la satisfaction professionnelle que vous avez espérée, la santé et la joie de partager cette année avec vos proches.

Notre discipline vit des moments favorables mais fait aussi face à des difficultés. Favorable est la dynamique de la discipline en terme de mise à disposition de recommandations permettant à chacun de trouver les documents nécessaires à une bonne pratique. Favorable aussi, les résultats de l’indicateur HAS IPAQSS-DAN qui montrent que la qualité du dossier d’anesthésie s’améliore d’année en année. Favorable, enfin, le nombre de praticiens d’anesthésie-réanimation qui se forment régulièrement dans nos congrès et mettent ainsi à jour leurs connaissances.

Difficultés cependant, la démographie de la profession et son vieillissement qui rendent la vie quotidienne de plus en plus difficile. Néanmois, le nombre de jeunes internes qui entrent dans la spécialité augmente de façon significative aujourd’hui et leur arrivée au cours des prochaines années va permettre de compenser le déficit démographique que nous connaissons aujourd’hui. La SFAR va accélérer la mise en action de son groupe « jeunes » afin de mieux connaître les besoins perçus par les plus jeunes mais va aussi évaluer les modalités de travail et les motivations professionnelles des seniors, c’est à dire des plus âgés d’entre nous, pour mieux accompagner l’évolution démographique. Je ne parlerai pas plus ici des contraintes économiques qui pèsent sur nombre d’entre vous et rendent difficile la réalisation d’un exercice professionnel de qualité. Une adaptation à cette situation est indispensable et notre discipline doit rester à la pointe dans la recherche de solutions permettant de « faire mieux avec moins »…

L’évolution des modes d’hospitalisation, avec une dichotomie de plus en plus franche entre d’un côté la chirurgie ambulatoire (et son corollaire que représente la chirurgie « fast-track ») et de l’autre la chirurgie majeure chez des patients de plus en plus fragiles représente un immense défi. La SFAR s’est lancée dans cette réflexion depuis longtemps, initialement par le biais de ses recommandations sur la chirurgie ambulatoire, récemment mises à jour mais elle travaille aujourd’hui pour développer un/des modèle(s) d’hospitalisation permettant de répondre à cette évolution et à cette lourdeur de soins, tant en hospitalisation qu’en réanimation.

La SFAR a pris conscience de l’importance de la relation avec les usagers et au quotidien de la nécessité d’améliorer la relation entre les soignants et les patients. Il s’agit d’un axe de travail en profondeur sur lequel nous développerons des actions concrètes au cours des mois à venir.

La SFAR, c’est certes un conseil d’Administration et des comités qui oeuvrent pour mettre en musique des actions d’amélioration de notre métier, et un groupe de communication qui gère par exemple le site web et y inclut régulièrement de nouveaux documents pour améliorer votre connaissance, que celle-ci soit scientifique ou professionnelle.

La SFAR c’est aussi vous, qui avez à la fois des besoins et des idées. La SFAR souhaite s’ouvrir encore plus en vous permettant de nous contacter (adresse email sur le site web : contact@sfar.org), de poser des questions ou de faire des remarques sur les sujets qui vous semblent importants. Nous vous répondrons car nous sommes à votre écoute.

Bonne année à toutes et à tous,

Que votre métier vous rende heureux et que votre joie de vivre soit la conséquence d’un équilibre finement ajusté entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle.

Bien amicalement

Pr Dan Benhamou

Président de la SFAR

0
X