Platelet transfusion versus standard care after acute stroke due to spontaneous cerebral haemorrhage associated with antiplatelet therapy (PATCH): a randomised, open-label, phase 3 trial.

Mis en ligne le 28 octobre 2016
Article du mois

Baharoglu MI et coll. Lancet 2016;387:2605-13.

Anne Godier et Gérard Audibert, pour le Comité Scientifique de la SFAR.

Contexte :

L’hémorragie intracérébrale spontanée est un évènement grave, grevée d’une mortalité de 40% à un mois. Dans plus d’un quart des cas, elle survient chez un patient traité par agent antiplaquettaire (AAP), et la mortalité en est alors encore augmentée. Il a été suggéré que l’inhibition des fonctions plaquettaires induite par les AAP augmente le risque de croissance précoce de l’hématome et aggrave ainsi le pronostic.

Dans ce contexte, la transfusion plaquettaire est régulièrement proposée après une hémorragie intracérébrale spontanée survenant chez un patient traité AAP afin de corriger l’hémostase et de limiter l’extension de l’hématome. Pourtant le bénéfice d’une telle pratique n’a jamais été rigoureusement évalué et l’intérêt de la transfusion plaquettaire précoce reste incertain.

Objectif :

Accès à l'intégralité du contenu est réservé aux membres de la SFAR : connectez-vous ou devenez membre !
0
X