Recommandations de bonnes pratiques cliniques sur la nutrition perioperatoire. Actualisation 2010 de la conference de consensus de 1994 sur la « Nutrition artificielle perioperatoire en chirurgie programmée de l’adulte »

Titre en anglais: French clinical guidelines on perioperative nutrition. Update of the 1994 consensus conference on ‘‘Perioperative artificial nutrition after elective surgery in adults’’

RFE SFAR
1442414915_vector_65_132011 – Dernière version à jour
Source(s) : Site SFAR
Référence de la publication :

  • Annales Françaises d’Anesthésie et de Réanimation 30 (2011) 381–389
  • Journal de Chirurgie Viscérale (2012) 149, 369—380
  • Nutrition clinique et métabolisme 25 (2011) 48–56

 

Résumé / Conclusion :
En 1994, le jury de la conférence de consensus co-organisée par la Société française d’anesthésie et de réanimation (Sfar) et la Société francophone de nutrition clinique et métabolisme (SFNEP) avait émis des recommandations sur la nutrition artificielle périopératoire en chirurgie programmée de l’adulte. En raison du développement de nouveaux produits, de nouvelles technologies en matière de nutrition, des techniques chirurgi- cales et anesthésiques et d’un enrichissement des connaissances scientifiques, il était nécessaire d’actualiser ces recommanda- tions. De plus, cette conférence de consensus, ne concernait que la chirurgie programmée de l’adulte et la nutrition artificielle. De nombreuses études ont montré l’importance de l’évaluation de l’état nutritionnel et de la prise en charge nutritionnelle dans la période périopératoire pour diminuer les complications, les coûts et la durée de séjour postopératoires. Compte tenu des pratiques et des connaissances actuelles, il a paru important aux deux sociétés non seulement d’actualiser ces recommandations mais aussi d’étendre leur champ de compétences à la prise en charge nutritionnelle globale périopératoire (alimentation orale et assistance nutritionnelle) de l’adulte.
Sommaire – Table des matières :
1. Évaluation de l’état nutritionnel périopératoire

1.1. Quels sont les facteurs de risque de dénutrition ?

1.2. Comment évaluer l’état nutritionnel en pré- ou postopératoire ?

1.3. Comment définir un patient à risque de dénutrition ou un patient dénutri en périopératoire ?

1.4. Stratification du risque nutritionnel en fonction du risque lié à l’intervention chirurgicale

1.5. Organisation, planification et traçabilité de l’évaluation nutritionnelle préopératoire.

2. Nutrition préopératoire

2.1. Prise en charge nutritionnelle préopératoire : pour quels patients ?

2.2. Planification de la nutrition postopératoire : choix des voies d’abord en préopératoire

2.3. Jeûne préopératoire et intérêt des boissons glucidiques

2.4. Cas de la chirurgie d’urgence

3. Nutrition dans la période postopératoire (dont urgence)

3.1. Patients non dénutris (GN 1 et GN 2)

3.2. Patients dénutris (GN 3 et GN 4)

3.3. Patients admis en urgence

4. Place de la pharmaconutrition en périopératoire

4.1. Place des pharmaconutriments en préopératoire

4.2. Place des pharmaconutriments en postopératoire

5. Obésité et chirurgie

5.1. L’obésité est-elle un facteur de risque de complications postopératoires ?

5.2. Évaluation de l’état nutritionnel chez le sujet obèse

5.3. Le risque de carences spécifiques

5.4. Faut-il faire maigrir les sujets obèses avant chirurgie réglée ?

5.5. Modalités de la prise en charge nutritionnelle périopératoire du patient obèse

5.6. Alimentation après chirurgie bariatrique

6. Nutrition périopératoire chez le diabétique

6.1. Nutrition entérale et compléments oraux chez le patient diabétique

6.2. Nutrition parentérale chez le patient diabétique

7. Modalités pratiques de la prise en charge nutritionnelle périopératoire

Auteur(s) : C. Chambrier , F. Sztark Groupe de travail:

  • Coordonnateurs : Cécile Chambrier (cecile.chambrier@chu- lyon.fr), François Sztark (francois.sztark@chu-bordeaux.fr).
  • Organisateur délégué : Sébastien Pierre (CRLC de Toulouse).
  • Experts : Xavier Alacoque (CHU de Toulouse), Patrick Bachmann (CRLC de Lyon), Jacques Berre (ULB d’Érasme), Isabelle Bourdel-Marchasson (CHU de Bordeaux), Dominique Caldari (CHU de Nantes), Patrick Chardon (CHU de Montpellier), Virginie Colomb (CHU de Paris), Pauline Coti- Bertrand (CHUV de Lausanne), Daniel Francon (CRLC de Marseille), Élena Paillaud (CHU de Paris), André Petit (CHU de Rouen), Noel Peretti (CHU de Lyon), Marie-Astrid Piquet (CHU de Caen), Didier Quillot (CHU de Nancy), Marc Raucoules-Aimé (CHU de Nice), Agathe Raynaud-Simon (CHU de Paris), Pierre Senesse (CRLC de Montpellier), Ronan Thibault (CHU de Nantes), Jean-Fabien Zazzo (CHU de Paris).